« Dans la pierre vitale, Martin Hollebecq sculpte l’intime, l’infime, et l’infini.

Ses demeures d’univers … »

                                               C h r i s t i a n  N o o r b e r g e n

Partager sur facebook