Yves Bage


Yves Bage Liège 1947

Des dessins d'une brûlante densité, ramassés sur eux-mêmes comme autant d'images incidentes, frappantes, de nos vies alambiquées. Des grandes huiles aussi à l'intrigue, rarement anonyme, qu'elles développent bien au-delà des deux dimensions attribuées au tableau. On y pressent, quel qu'en soit le sujet - rue animée de boxons, parachutiste revenu sur terre, homme et enfant en partance, départ du travailleur au petit matin..., la conscience perpétuellement éveillée d'instants incertains, d'inquiétudes sans réponse, de désirs assujettis, de tensions larvées.

 

^ Haut de page