Denis Rouvre & David Nal-Vad voir photographes


Denis Rouvre 40 ans
Dernier sujet Cannes pour Télérama.
Prochain sujet
Livre portraits sur le monde du rugby et de la gastronomie.

"Co-incidence" un travail en duo avec le peintre & sculpteur David Nal-Vad.
Exposition à la galerie 6 novembre - 15 décembre 2007
Co-incidence / Denis Rouvre - David Nal-Vad

C’est une coïncidence qui mis Denis Rouvre sur le chemin de David Nal-Vad. Mais lorsque le peintre-sculpteur franco-gabonais rencontre, en 1989 à Libreville, celui qui deviendra photographe, ils ignorent tous deux que leur amitié profonde, brutale, les entraînera, près de vingt ans plus tard, dans une rencontre artistique.
En 1991, David installe son atelier à Paimpol, en Bretagne, pendant que Denis commence, à Paris, son travail de portraitiste. L’un photographie les sculptures de l’autre, fabrique sa mémoire artistique. Cet enregistrement systématique des œuvres de David a imprégné Denis et fait naître une confiance viscérale entre les deux hommes. Au point de désirer confronter leurs travaux. En 1995 a lieu une première exposition, à Paris : « Portraits de chair, portraits de bois ». Vingt sculptures de David, représentant des femmes africaines, se mêlent à vingt tirages grands formats de Denis, des nus d’hommes, de femmes, de vieillards et d’enfants. Dans la foulée, Denis propose à David de peindre sur ces tirages. Par superposition, les photographies deviennent des toiles. En livrant son travail à David, Denis les rend pérennes, met fin à leur reproductibilité. Les co-incidences des deux hommes commencent sur ces vingt œuvres devenues communes, dans la perte de contrôle acceptée du travail de l’un, livré au talent de l’autre.
Il faut sept ans, pour que David et Denis décident d’expérimenter une autre forme de rendez-vous artistique, puis encore deux pour qu’ils produisent ensemble une série d’œuvres nées de ces co-incidences. Cette fois c’est un travail simultané, à trois : le modèle, le peintre et le photographe. Denis installe un modèle féminin en studio, le fait poser. Entre chaque prise de vue, David intervient. Les coups de pinceaux prolongent les intentions du photographe. Les indications du photographe modifient le corps du modèle. Cette matière vivante inspire de nouveau le peintre. De ce dialogue charnel, silencieux, naissent autant d’œuvres. Ni image, ni sculpture, elles sont des histoires vivantes, construites sans autre préméditation que ce rendez-vous de deux hommes. Elles portent en elles la volonté acharnée de prolonger le travail de l’autre, d’accepter d’avancer, chacun à son tour, vers l’inconnu, et d’en revendiquer la globalité. C’est la part de l’autre qui donne aux œuvres de David Nal-Vad et Denis Rouvre leur force sauvage.
Cécile Cazenave

infos@galeriegng.com
www.galeriegng.com



Denis Rouvre & David Nal-Vad voir photographes

Co-incidence / Denis Rouvre – David Nal-Vad

Denis Rouvre and David Nal-Vad’s paths crossed by chance. When the photographer-to-be and the French-Gabonese painter/sculptor met in Libreville in 1989, both were unaware that their profound friendship would lead to an artistic collaboration 20 years later.
In 1991, David set up his studio in Paimpol, Brittany, while Denis began his portrait work in Paris. Rouvre photographed Nal-Vad’s sculptures, recording his creations. The systematic documentation of David’s works left its imprint on Denis and produced a visceral trust between the two men. To the point where they wished to juxtapose each other’s work. A first exhibition took place in Paris in 1995 : “Portraits de chair, portraits de bois” (Flesh portraits, wooden portraits). Twenty of David’s sculptures, representing African women, were shown with twenty of Denis’ oversized prints : nude portraits of males, females, old men and women, and children. Following this, Denis suggested David paint over his prints. By superimposition, the photographs became canvases. Entrusting his work to David, Denis ended its reproducibility. The artists’ expression of their joint vision began with these twenty works in which one artist abandoned control to the other.
It took seven years for David and Denis to decide to renew the experience and two for them to produce the works. This time it involved three participants : a model and the two artists. Denis invited a model to the studio and directed her through poses. Between each shot, David took the photographer’s vision to another level, adding brush strokes to the backdrop and the model’s body. The photographer’s directions altered the model’s body. This living canvas inspired the painter. Multiple works emerged from this carnal dialogue. Neither image, nor sculpture, they are living testimonies to a collaboration without premeditation. The images reflect their will to enhance each other’s work, to explore the unknown and embrace the end result. This is what gives the work of David Nal-Vad and Denis Rouvre its raw strength.

 

^ Haut de page