Benjamin Bondonneau


Benjamin Bondonneau
Né à Sarlat en 1975
Beaux-Arts de Bordeaux

Suite aux années Beaux-Arts, la peinture est marquée par les travaux de Claude Monet, Supports-Surfaces, R. Tuttle, Y. Rénier, J. Degottex… une peinture de gestes et matières.
Il exposera assez régulièrement ses premières séries (Cailloux, Piquets, Limules…) dans le Sud-Ouest de la France, période pendant laquelle il enseignera la couleur et le dessin au sein de divers ateliers bordelais.
Diverses thématiques sont envisagées les années récentes, en lien avec le travail musical (abeilles et hexagones, cartographies et Fourier, paysages et pierres…), jusqu’à une forme d’approche figurative et mémorielle qui se composent d’un vocabulaire développé ces vingt dernières années d’atelier.
Il a exposé ses travaux au sein de lieux institutionnels et de galeries : CAPC Bordeaux, Atelier du Caillou, Maison de Beaux-Arts, Espace 2000, Fond départemental d’Art Contemporain Dordogne, IEP Bordeaux…
Musicien professionnel, il pratique la clarinette sous ses formes les plus contemporaines.
Depuis plusieurs années, il collabore avec le musicologue et compositeur Jean-Yves Bosseur, pour des exercices mêlant arts-plastiques et musique.


A propos de la série Zone Témoin
Le support est constitué de travaux anciens, souvent abordés sur leur dos. Associés, cousus, collés, ils sont interprétés de nouveau et accompagnés d’un bestiaire, de paysage, d’outils de l’environnement immédiat du peintre. Théâtre du quotidien, images d’enfance, animaux autoportraits, mémoires d’atelier, ces compositions sont une suite d’hypothèses, cabinets de curiosité intérieur.

« Dans les angles se cachent des parasites, des rêves d’animaux plongés dans un sommeil léthargique, des agrandissements photographiques de parents morts, qui ont le large et patient sourire des morts, des membres disjoints d’animaux que la colle de la vie n’a pas pu rassembler.
D’incompréhensibles figures parcourent dans tous les sens la surface du carré : animaux hiéroglyphiques, rotules allusives, cercles trop parfaits pour être nés du hasard. Ces figures ont certainement rapport à moi, mais ce qu’elles veulent dire, si elles veulent dire quelque chose, je ne peux le savoir. »

 

^ Haut de page